Alexis Escudero a publié en 2014, un essai important “La reproduction artificielle de l’humain”.

Le lien ci-dessous renvoie à une mise à jour de son texte. A lire.

Reproduction artificielle “pour toutes” : le stade infantile du transhumanisme

Le 18 janvier 2018 s’ouvraient les “Etats généraux de la bioéthique” organisés par le Comité consultatif national d’éthique – prélude à la troisième révision de nos lois de bioéthique depuis 1994. Plaisante éthique, soumise à la perpétuelle fuite en avant technologique et aux desiderata des consommateurs rendus possibles par ces progrès.

Le grand sujet cette fois, c’est la reproduction artificielle de l’humain (PMA), qu’il est question d’autoriser aux femmes seules et aux couples de lesbiennes. Autorisation d’autant plus probable que Macron, le “président des très riches” accusé de mener une “politique de droite”, a besoin paraît-il d’”envoyer des signaux à la gauche”. De préférence, sans impact budgétaire.
Comme en 2013, lors de la légalisation du mariage homosexuel, le sociétal fait diversion et remplace le social.

Aujourd’hui comme alors, nous saisissons ce symptôme d’actualité pour remonter à la cause et à la racine profondes : la machination et la marchandisation de la procréation pour les homos comme pour les hétéros
Ce texte est une mise à jour de ce que nous disions alors avec Alexis Escudero (La Reproduction artificielle de l’humain), et que les quatre dernières années n’ont fait que vérifier.

http ://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php ?page=resume&id_article=1064