C’est le titre du portrait, publié dans le magazine Valeurs Actuelles, de James Shupe, ancien militaire américain. Il a changé trois fois d’“identité sexuelle” depuis 2013. “Il dénonce aujourd’hui la manipulation des juges, des médecins et de la communauté LGBT qui ont détruit sa vie et sa famille”.

Alors que sa thérapeute lui conseillait de ne pas engager de transition il “la congédie” et “Poussé par sa nouvelle communauté, il porte plainte et l’accuse d’être anti-transgenre.”

Il sera le premier Américain de genre “unknown” (“inconnu”) et devient la coqueluche des médias progressistes.

Jusqu’à ce qu’il renonce à cette “fausse identité”. “Il n’y a pas de troisième genre”.

Les associations LGBT arrêtent de l’aider et le vouent aux gémonies.

A lire ici https ://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/societe/le-long-martyre-du-premier-non-binaire-americain-105800

Face aux questions que peuvent se poser les adultes et les enfants à propos de leur identité sexuelle, il convient donc d’être prudent, patient et en aucun cas militant. Il faut à ce sujet se rappeler l’expérience du docteur John Money, le père de la théorie du genre, et de son expérience tragique à lire également ici https ://www.lepoint.fr/societe/l-experience-tragique-du-gourou-de-la-theorie-du-genre-31-01-2014-1786513_23.php